NPA Conseil vient de publier un nouveau dossier. Son titre : Social TV : les nouveaux usages et les nouveaux modèles économiques. Cette étude nous donne un aperçu très complet des différents enjeux de la social TV pour les chaînes. Une attention particulière a été donnée à la présentation des opportunités et les menaces du « second screen ». Enfin, la dernière partie du rapport se focalise sur l’émergence de nouveaux modèles économique. Donc si la social TV vous intéresse, ce rapport est à lire. Voici quelques morceaux choisis pour finir de vous convaincre.

Le dossier s’ouvre sur l’appropriation des médias sociaux par les chaînes de télévision et les téléspectateurs. NPA Conseil a relevé pas moins de 400 page Facebook officielles dédiées à des programmes TV. Huit d’entres elles dépassent le million de fans. Les chiffres concernant Twitter sont encore plus impressionnants : pendant le premier trimestre de 2012, 1 tweet sur 2 envoyé en langue française traitait de la télévision. Comme le remarque justement NPA Conseil, ces deux derniers mois l’activité des live-tweet s’est concentrée autour de quatre grandes marques qui ont installé des rendez-vous.

Evolution du nombre de tweets devant la TV

Par ailleurs, si les programmes les plus commentés sur les médias sociaux restent ceux du genre divertissement/télé-réalité, on observe une montée en puissance des programmes de fiction.

Repartition des tweets par genre

La seconde partie du dossier traite des opportunités du second screen. Tout d’abord, il est rappelé que le multitasking est une pratique naturelle et qu’elle se développe : c’est « un risque pour les diffuseurs« . Le téléspectateur pourrait ne plus être attentif au programme et, plus problématique, aux publicités. Dans cette situation, « l’enjeu pour les diffuseurs est de faire en sorte que la distraction provoquée par le deuxième écran se transforme positivement pour les contenus TV« .
Plusieurs solutions s’offrent alors aux chaînes :

  • Développer des applications « verticales », c’est-à-dire associées à un unique programme ;
  • Utiliser des application « horizontales », c’est-à-dire des applications déjà existantes et qui peuvent être communes à plusieurs programmes.

Enfin, la dernière partie du dossier de NPA Conseil se focalise sur les modèles économiques de la social TV. La question de la valeur de la social TV est posée et plusieurs pistes de monétisation sont explorées. Stimuler les audiences, développer la notoriété d’une programme, favoriser le consommation de catch-up ou encore monétisation via du brand content, voilà autant de moyens de prouver le ROI de la social TV.

En résumer, ce dossier parvient à rendre compte de la complexité de l’écosystème de la social TV, touchant aussi bien à des problématiques de production que de régie publicitaire. Sa lecture vous éclairera sur certains points et vous donnera surement des idées pour en développer d’autres, cela serait dommage de passer à côté !