L’IAB (Interactive Advertising Bureau) a publié une étude sur les pratiques de multitasking devant la télévision aux Etats-Unis. Cette étude provient du Comité de la Télévision Interactive où d’autres recherches sont accessibles. Plusieurs éléments intéressants peuvent être extrait de cette étude.

En terme de pénétration tout d’abord, 52% des possesseurs de PC (2 écrans) l’utilisent pendant qu’ils regardent la télévision. Pour les possesseurs de smartphones (3 écrans), ils sont 60% à utiliser leur mobile devant la télévision. Le taux monte à 56% pour les possesseurs de tablettes (4 écrans).

Sans grande surprise, il ressort que l’âge est corrélé à aux pratiques de multitasking devant la télévision. Ainsi, pour les possesseurs de tablettes qui ont entre 18 et 44 ans, le taux de pénétration atteint les 77%.
Les possesseurs de tablettes sont plus enclins à réagir à ce qu’ils voient à la télévision (voter, acheter, etc.). Par ailleurs, 28% des possesseurs de tablettes ont téléchargé une application relatives au show qu’il regardent.
Lorsque l’on demande aux interviewés leurs activités favorites lorsqu’ils regardent la télévision en fonction de leur taux d’équipement, on obtient des réponses significativement différentes. Les personnes possédant des PC mettent en avant des activités domestiques (pop corn, eat, drink, snack, relax) :

Les personnes possédant un smartphone ou une tablette, eux, mettent davantage en avant des activités connectées. Qui plus est, certaines de ces activités relèvent du « social » (talk, friends, text) :

L’étude s’est également penchée sur les pratiques de multitasking en fonction du type de programme regardé. Deux données ont été isolée : la probabilité d’aller sur Internet pour s’adonner à des activités commerciales et la probabilité d’aller sur Internet pour s’adonner à des activités non-commerciales. Dans cette dernière catégorie, on retrouve l’utilisation des médias sociaux, mais également la recherche d’information à propos d’un programme et des activités plus généralistes (consulter ses emails par exemple).

On observe alors que les programmes de TV réalité (Recorded reality TV et Live-feel reality TV) et les événements sportifs sont les plus plébiscités pour les activités non-commerciales (près de 70% des interviewé s’y adonnent). Le type de programme qui donne le moins envie aux téléspectateurs de faire d’autres activités en ligne sont les « drames procéduraux » (CSI, Gray’s Anatomy, NCIS).

L’étude complète est disponible ici.